La servante écarlate

14 décembre 2018

Devenue actuellement une série télé culte, « La Servante écarlate » est un roman de science fiction ayant pour titre original « The Handmaid’s Tale ». Publié en 1985 et traduit en langue française en l’an 1987, il est l’œuvre littéraire de l’auteur canadienne nommée Margaret Atwood.

Un roman de science-fiction féministe

En tant que première dystopie de l’auteur, le livre est un roman voire une science-fiction féministe qui présente les thèmes de la politique et de la religion. Cependant, dans le récit, cette dernière domine la politique dans une coalition totalitaire. Par ailleurs, les femmes sont aussi considérées comme en voie de disparition dans le livre et de même, elles sont contraintes d’être mères porteuses.

Pour l’œuvre, l’écrivaine marie à la fois le nazisme, le régime stalinien, le puritanisme américain du XVIIe siècle et le procès des sorcières de Salem. Ainsi, même si tout paraît plausible, l’ouvrage est très terrifiant. En effet, l’auteur dévoile à travers son livre des faits qui ont existé réellement tels que des exécutions publics, des tenues propres à chaque caste. Des grossesses forcées, des enfants arrachés à leurs mères pour être élevés par des officiels de haut rang, le déni du droit à la propriété, des autodafés, etc.

La Servante écarlate, un roman intemporel au succès surprenant

Devenu un classique, le livre revient en force plus de trente ans après sa parution. Actuellement, la vente du livre a été multipliée par cinq voire par six dans les librairies. Cela a certainement pour cause l’arrivée du milliardaire républicain à la Maison Blanche. En effet, l’ouvrage est devenu un symbole de résistance aux Etats-Unis. Aussi, il fait l’objet de plusieurs adaptations, dont une adaptation cinématographique en 1990, et une série télévisée en 2017. Ainsi, il bénéficie d’une publicité liée à son adaptation en série TV.

L’auteur, âgée actuellement de 77 ans, voit le succès de son œuvre et se régale de ce regain d’intérêt. Elle a même acceptée un petit rôle dans la série et de même y a ajouté un chapitre. Cependant, ce dernier est accessible sous forme d’audio. Ayant également connu le succès lors de sa parution en 1985, le roman fut traduit à plus de quarante langues et existe également en version ballet ou opéra. Elle puisait ses inspirations en voyageant dans divers pays, tels que le Berlin de l’Ouest. Par ailleurs, pour sa réalisation, elle tenait compte de certains sentiments, tels que la méfiance, le silence, le sentiment d’être espionné, mais aussi le fait de changer de sujets et les différents moyens obliques qui permettaient aux gens de transmettre les informations.

Surnommé auparavant le « 1984 féministe », La Servante écarlate est une dystopie qui raconte le déclin de la démocratie américaine au profit d’une théocratie que l’on nomme la République de Gilead. Dans un futur proche, le taux de naissance a considérablement baissé suite à une catastrophe nucléaire. De ce fait, les femmes ont été dépouillées de leurs droits et de même, celles qui étaient plus fertiles devenaient des servantes. Vêtues de robes rouges et de cornettes blanches, ces femmes étaient des œillères et par la même occasion, étaient contraintes de porter les enfants de l’élite.

Dernière mise à jour le 2019-04-26 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.