Le Voyage du Pèlerin (The Pilgrim’s progress)

8 juillet 2017

Le voyage du Pélerin

Le Voyage du Pèlerin est un roman anglais publié en 1678 par John Bunyan. Le livre a été réédité de nombreuses fois, ce qui en fait le livre le plus répandu au monde après La Bible. Le livre raconte l’histoire du Pèlerin du nom de Chrétien qui entreprend un long voyage vers la cité céleste.

A propos de l’auteur

John Bunyan est un pasteur et auteur anglais. Il est né en 1628 et mort en 1688. Il a été emprisonné entre 1660 et 1672. Ce qu’on lui reprocha est de prêcher illégalement l’Evangile contre les principes de la religion anglicane. Un deuxième séjour en détention lui est imposé entre 1676 et 1677. Ces sont ces incarcérations qui l’ont grandement inspiré à écrire Le Voyage du Pèlerin.

Résumé du livre Le Voyage du Pèlerin

Chrétien est au départ un homme portant un lourd fardeau qui fuit la Cité de la Destruction suite à la lecture d’un livre. Il arrive jusqu’à la Porte étroite où il rencontre Bon Vouloir. La contemplation de la Croix le libère ensuite de son fardeau. Il arrive après au Palais plein de Beauté où il se prépare pour la suite du voyage.

Il rencontre Apollyon dans la Vallée d’Humiliation où il le combat. Après l’avoir vaincu, il rencontre un nouvel ennemi immatériel dans la Vallée de l’Ombre. Mais il sera accompagné de son allié Fidèle et s’en sortira. Chrétien va rencontrer Beau Parieur qui ne lui racontera que des mensonges. Les deux compagnons arriveront ensuite à la Foire aux Vanités où meurt Fidèle.

Des cendres de Fidèle naît Plein d’Espoir, le nouveau compagnon de Chrétien. Ils rencontrent sur leur chemin Monsieur Intéressé, un autre loquace, et aussi Démas dans une mine. Après les avoir quittés, Chrétien et Plein d’Espoir se reposent sur les bords du ruisseau enchanteur. Une fois repartis, ils seront emprisonnés dans le Château du Doute par le géant Désespoir. La clef Promesse leur permettra ensuite de s’en sortir.

Ils passent ensuite par les Montagnes Délectables mais ne peuvent y rester malgré eux. La suite les mènera à la rencontre de Petite Foi, Flatteur et Athée qui leur compliqueront la route. Ils traversent après les Terres Enchantées pour arriver jusqu’à la Terre de Beulah. La cité du Roi sera atteinte après la traversée d’un dernier fleuve, ce qui constitue la fin du voyage.

L’inspiration de Bunyan

Ce roman allégorique n’est pas né de la pure inspiration de l’auteur. Dans le livre, le pèlerin n’est autre que Bunyan lui-même. Il raconte sa quête du salut compliquée par différents caractères et tentations. Ceci est d’autant plus évident que Bunyan a écrit le livre alors qu’il était en prison pour avoir prêché l’Evangile. L’assurance en ce qui concerne l’aboutissement de sa quête, représentée ici par la fin du voyage et l’arrivée dans la cité céleste est totalement typique de la religion protestante. D’ailleurs, John Bunyan est pasteur dans l’Eglise protestante.

Pour conclure, Le Voyage du Pèlerin permettra au lecteur de constater les divers obstacles rencontrés dans la vie chrétienne en quête du salut. Le ton allégorique du livre démontrera encore plus la réalité de tous ces vices.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *