Nadja

13 mars 2019

Nadja est une œuvre autobiographique de l’écrivain André Breton. Publié en 1928 chez Gallimard, l’ouvrage fut revu et corrigé en l’an 1962. Étant l’œuvre phare de l’auteur, le récit raconte des évènements quotidiens qui se sont produits en 9 jours entre lui et une femme qu’il rencontra à Paris. En effet, pour ne pas mentionner le nom de cette dernière dans le livre, l’auteur a remplacé son nom et a même fait de celui-ci le titre de l’ouvrage.

L’œuvre phare de l’auteur

Comprenant trois parties, l’ouvrage littéraire utilise un ton neutre, tel que pour celui du procès-verbal, qui est du document pris sur le vif. À travers ses écrits, l’auteur se rend compte et raconte les 9 jours qu’il a vécus lors de sa rencontre avec la belle Léona Delcourt en Octobre 1926 à Paris, qui est la fameuse Nadja de l’histoire ; sans aucune affabulation romanesque ni déguisement du réel.

La première partie du livre développe plutôt la question « Qui suis-je ? », ce qui témoigne l’impression de l’apparence insignifiante de l’auteur et la relation d’anecdotes qu’il veut émettre aux lecteurs. Aussi, le second temps de cette partie met en avant une suite de séquences disparates sans ordre chronologique. Cette série de réflexion vise à expliquer la démarche de l’auteur avant qu’il ne rencontre son coup de foudre. La seconde partie du livre quant à elle met un point sur la rencontre entre l’auteur et sa dulcinée, une fin d’après-midi d’Octobre à Paris. La troisième partie raconte par contre l’éloignement de l’être aimé et la célébration d’une nouvelle passion amoureuse.

Nadja, une œuvre littéraire du surréalisme

certains écrivains, à savoir Daniel Couty et Jean-Pierre de Beaumarchais, le récit reflète le vécu de Breton. Ce dernier a fait la rencontre d’une jeune femme qu’il a aimé éperdument d’Octobre 1926 à Février 1927. Cependant, cette aventure n’a pas duré d’où la période de crise morale traversée par l’auteur. En effet, la situation était liée tant à sa tristesse qu’à sa séparation. Pour cela, l’auteur, se sentant coupable, a même sombré dans la folie et a été interné.

Le livre se focalise dans un premier temps sur le projet de l’écrivain pour comprendre la façon dont se déroule sa vie. Aussi, il veut comprendre à quoi consiste sa singularité. Dans le récit, il ne dispose d’aucun plan préconçu et adopte plutôt la subjectivité. Il s’agit en effet d’une œuvre littéraire emblématique du surréalisme. À travers ses écrits, l’auteur renouvelle l’écriture et la figure du personnage romanesque féminin sous l’influence des découvertes sur l’inconscient introduites par Freud.

Médecin et psychiatre de profession, l’auteur s’inspirait de la théorie de Freud et tentait d’explorer l’inconscient tout en auscultant les pulsions, les désirs et les émotions qui influencent l’espèce humaine. Selon l’auteur, le surréalisme signifie l’automatisme psychique pur, par lequel on propose d’exprimer soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Le personnage féminin du livre Nadja est alors un personnage anti-romanesque, qui incarne à la fois l’esthétique et le surréalisme.

Dernière mise à jour le 2019-04-26 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.